FAQ  ¤  Profil  ¤   Groupes  ¤   Membres  ¤   Rechercher  ¤  De/Connexion  ¤   S'enregistrer
 
 Surendettement Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Admingypsie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2009
Messages: 280
Localisation: dept:46

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 22:12 (2009) Répondre en citantRevenir en haut

Citation:
Encadrer le crédit à la consommation : Position et interview de Jean-christophe Lagarde.
Jean-Christophe Lagarde, Président exécutif du Nouveau Centre, tient à réagir à l'enquête de l'UFC-Que Choisir publiée ce vendredi et qui sera présentée lundi à la ministre de l'Economie Christine Lagarde lors d'une réunion de concertation, dans le cadre de l'élaboration d'un texte de loi visant à encadrer les pratiques de crédit à la consommation.
Retrouvez également l'interview paru le 17 mars 2009 dans Le Parisien.
Les conclusions de cette enquête montrent que les distributeurs de crédit en France orientent "massivement" les consommateurs vers le "crédit revolving" et n'ont pas vérifié la solvabilité de l'emprunteur au préalable. 
 M. Lagarde, Député-Maire de Drancy, tient à souligner qu'il n'a pas attendu cette enquête pour dénoncer ce fléau qui gangrène notre pays depuis de nombreuses années. Durant la législature précédente, il avait déposé et défendu à 2 reprises une proposition de loi visant à prévenir le surendettement qu'il a d'ailleurs redéposé au début de la XIIIème législature et que le groupe Nouveau Centre à l'Assemblée présentera lors de sa prochaine niche parlementaire.
"Ce que dénonce aujourd'hui UFC-Que Choisir est connu de tous depuis des années. Les établissements de crédit ne s'assurent pas préalablement de la solvabilité de l’emprunteur et pour cause, aucun outil n'a été mis en place en France pour effectuer cette vérification. Or, il existe un moyen efficace pour résoudre cette situation, il s'agit comme je le propose, de mettre en place un répertoire national des crédits à usage non professionnel" a souligné le député de Bobigny-Drancy.

Pour garantir la confidentialité de ce répertoire et en interdire l’usage commercial, Jean-Christophe Lagarde préconise que ce dernier soit géré par la Banque de France. Cette mesure simple d’application, de bon sens, pour prévenir une part importante du surendettement, existe aujourd’hui dans de nombreux pays européens.

"Alors, je dis chiche à UFC-Que Choisir et les invite donc à approuver la création d'un fichier positif afin de lutter efficacement contre le fléau du surendettement." a conclu Jean-Christophe Lagarde.
 Interview de Jean-Christophe LAGARDE paru ce jour dans Le Parisien   :
Pourquoi être-vous déçu par le projet de loi sur le crédit présenté hier ?
C’est un projet de loi qui prétend limiter les abus en matière de crédit en se contentant de mieux informer les consommateurs et en demandant aux professionnels du crédit de s’assurer de la capacité des emprunteurs à rembourser. C’est un projet de loi hypocrite. Tous les projets précédents prétendaient faire la même chose avec les mêmes instruments et tous ont échoué. Celui-ci connaitra le même sort.
Quelles sont aujourd'hui les priorités en matière de crédit ?
La priorité devrait être de protéger les familles. Chaque année, ce sont en effet 200 000 familles qui tombent dans le surendettement. C’est d’autant plus considérable que la moitié de ces familles pourraient être protégée de ce fléau. Jusqu’ici, les gouvernements successifs n’ont rien fait, de peur de détourner les ménages du crédit et, ce faisant, d’affaiblir la croissance. Ce raisonnement est absurde et criminel car on ne construit pas une croissance durable en plongeant des familles dans la misère.
Comment entendez-vous réagir ?
Le groupe Nouveau Centre va déposer des amendements au projet gouvernemental. Et pour faire bonne mesure, nous allons également relancer notre proposition de loi en faveur d’un répertoire national du crédit, qui recenserait l’ensemble des emprunts souscrits par chaque famille. Cela obligerait les prêteurs à connaître et à vérifier l’état d’endettement de leurs emprunteurs. Sans cela, on continuera à verser des larmes de crocodile sur le sort de familles que l’on se refuse aujourd'hui à protéger tout en prétendant le contraire.


 


Cela serait effectivement essentiel et éviterai à certain
de plonger vers une misére plus grande.

_________________
Vouloir le possible c'est déja le créer

Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Avr - 22:12 (2009) Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf Parchemin ::
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis ::